Les loisirs motorisés : sujet sensible

Le dernier magazine du Parc des Volcans d’Auvergne est sorti dernièrement. Abordé dans le dossier en pages centrales, le sujet des loisirs motorisés en espaces naturels protégés est très sensible.

Couverture du magazine du Parc n°33

Les loisirs motorisés en couverture du magazine n°33

En effet, le Parc des Volcans d’Auvergne est un territoire rêvé pour la pratique d’activités sportives et de pleine nature. Ces activités, et notamment les loisirs motorisés, participent grandement à son attractivité. Réglementés au niveau national par la loi Lalonde, les loisirs motorisés ont aussi un impact réel sur les sols, la faune et la flore.

Le Parc conseille et accompagne techniquement les communes qui décident (ou non) de restreindre la circulation des véhicules motorisés sur les chemins par la prise d’arrêtés municipaux.

Entre le marteau et l’enclume, les Parc des Volcans d’Auvergne a un rôle essentiel de sensibilisation des publics.

Comment concilier les usages et faire en sorte que tout le monde trouve sa place dans les espaces naturels, tout en les préservant ?…

Ce sujet sensible illustre parfaitement le positionnement difficile – mais ô combien utile – des Parcs naturels régionaux (PNR) de France : entre valorisation et préservation du territoire, entre développement économique et respect de l’environnement… Dans la conjoncture actuelle, cet équilibre a vite fait de céder au bénéfice de l’économie. C’est dans ce contexte particulier mais passionnant que je continue de travailler pour les PNR (ici dans la réalisation de ce dernier numéro du magazine du Parc).

Le message de bon sens qu’il est nécessaire de répéter et d’illustrer inlassablement est constant : « pas n’importe où et pas n’importe comment ».

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *